head

Share Button

Budgets participatifs  le samedi 20 Juin : présentation publique et sélection de 30 Projets.

Voir notre précédent commentaire sur notre site :

http://go-citoyennete.fr/?p=2122

164 projets ont été déposés à lire sur le site de la ville de Grenoble.
100 porteurs étaient présents à la Halle Clémenceau.

Chacune des 27 tables devait choisir et défendre 2 projets.
Au terme de la matinée 30 projets ont été sélectionnés pour une analyse technique.
Les 18 et 19 Septembre à la Mairie, 10 projets seront retenus, par vote, pour une mise en œuvre en 2016 à hauteur de 800 000 €.

Les 3 premiers projets plébiscités par le vote :

– Généralisation de poulaillers

– Mise aux normes d’un local pour le Refuge

– Skate park dans un parc des verges de l’Isere

Des militants de GO Citoyenneté étaient présents, voici quelques-unes de leurs réactions :

– AF : « nous étions 7 par table dont la moitié porteur de projets. Il y avait 27 tables.
 .
Déroulement : sélection de deux projets par tables, discussions, vote des deux projets. Présentation à l’assemblée des projets d’abord les petits (moins de 100000 euros) puis des gros projets. Entre les deux votes des 6 projets retenu individuellement avec une ordre de priorité pour un comptage de points. (ils serait intéressant de voir la répartition des points et l’homogénéité des tables) il n’y a pas eu le temps de discussions collective à cette étape.
==> peu de temps pour discuter des projets, et d’élaboration collective …le vote arrive rapidement.
vote 1 : à notre table cela a fait rapidement consensus deux projets était des idées, deux autres été déjà pensé, construits.
La ruche au projet ? je voyais ce moment comme un moment d’essaimage, et plus collaboratif, et pas un temps de décisions.
Cette première réunion budget participatif m’a quand même semblé une réussite :
– le nombre de projets,
– les initiatives citoyennes motivées
Les alertes :
– un temps d’élaboration collectif pour les porteurs de projets pour aménager les fusions avant le temps de sélection citoyens
– l’émanation d’initiatives déjà collective et connu de la ville :on passe du co constructif à contre pouvoir ?
– la représentation des différents quartiers (nous étions 4 du quartier Berriat)
– la nécessité d’un temps d’analyse de la politique de la ville.
– l’imminent besoin de comprendre les temps d’articulation entre les CCI et les autres temps de démarches participatives. »
 .
– MB : « Mes points de vue sur cette initiative, globalement satisfaisante.
Points positifs : tirage au sort des participants pour chaque table (mélange des genres… et des projets) ; présentation des projets par ceux qui les portent et choix par chaque table ; attribution de points pour chaque projet par l’ensemble des participants à la journée.
Points à revoir : l’équilibre de présentation entre « petits » et « gros » projets, le temps consacré aux « gros » projets m’a semblé trop court ; la fusion entre projets de même nature qui pourrait être faite en amont, mais dans ce cas il n’y a plus d’indépendance…; l’estimation des coûts tant pour le coût d’investissement initial que pour les coût de fonctionnement ; garder en mémoire les projets non retenus par la table.
Points négatifs : heure de début trop décalée par rapport à l’heure prévue ; sonorisation du lieu.
Point d’alerte : il conviendrait de s’assurer que ces budgets participatifs ne réduisent pas le budget consacré à la maintenance des équipements publics et au budget de chaque antenne de secteur ; voir comment tout se traduira les 18 et 19 septembre prochain.

Propositions :

– je pense qu’à l’avenir les « petits » projets pourraient être issus d’un appel à projet de chaque CCI, avec une mise en commun inter-CCI de manière à ce que ces petits projets puissent devenir des « gros » projets s’ils sont partagés et ainsi étendus à toute la ville, par exemple les murs végétalisés, les toilettes publiques, la stérilisation pigeons, ou d’une manière générale tout ce qui touche la propreté urbaine, même si ce dernier point devrait être « sanctuarisé » car il concerne tout les secteurs !

– il faudrait trouver une méthode qui permette de consacrer plus de temps à la présentation des « gros » projets ;

– il faudrait que les Unions de Quartier soient étroitement associées à la démarche, si elles le souhaitent…

– il faudrait demander que l’instruction par les Services soit présentée avant les 18 et 19 septembre prochain.

In fine, attendons de voir comment tout ça se traduira les 18 et 19 septembre prochain, puis « mis en musique » par les Services, sans remise en cause du budget des budgets de fonctionnement et d’investissement de chacune des antennes ! Il faut aussi relever que tous ces projets ne seront concrétisés qu’en 2016, au mieux, mais faut laisser les choses se mettre en place… »

Une réponse

  1. Catherine dit :

    Bonne initiative à reconduire en associant plus les associations. La démocratie avance à Grenoble, il faut que GO encourage et apporte son savoir faire en la matière pour aller plus loin. En tout cas bravo aux citoyens !

  • Archives

  • GO CITOYENNETE

    6 rue Berthe de Boissieux, Boite aux lettres n° 109, 38000 GRENOBLE
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com