head

Share Button

Le CLEPT : Collège Lycée Elitaire Pour Tous, ouvert en 2000, est un établissement alternatif (Collège / lycée) public destiné à tous ceux qui ont décroché ou on été décrochés au cours du 1er cycle ou du second cycle de l’enseignement secondaire. Il est raccroché officiellement au Lycée Mounier.

« Élitaire Pour Tous » car il propose à chacun, quelle que soit son histoire scolaire, des enseignements exigeants, émancipateurs.

« Alternatif » car il propose une autre organisation, aux savoirs, aux apprentissages, aux enseignants.
Il s’agit de se réinscrire dans un processus d’apprentissage en se réconciliant avec une trajectoire scolaire pouvant, éventuellement, conduire jusqu’à un baccalauréat d’enseignement général.

voir site : http://clept.org/

L’association La Bouture accueille des jeunes de 14 à 22 ans, seuls ou avec leurs parents ou un éducateur pour un premier entretien qui sert à faire le point sur leur situation scolaire.
C’est elle qui oriente ensuite les jeunes « raccrocheurs » en direction du CLEPT. La Bouture mène aussi des actions de prévention du décrochage scolaire : tutorat en collège, formation d’acteurs, participation à la veille éducative.

Mais voila la Région vient d’annoncer la suppression de 65.000 euros de subvention à l’association La Bouture, en lien avec le Clept, soit 50% de sa subvention.

En fait, fin mai, la Région Auvergne-Rhônes-Alpes décidait de supprimer l’ensemble des subventions accordées aux organismes de lutte contre le décrochage scolaire. Une décision en forme de coup de poignard porté à la lutte contre le décrochage scolaire.
 .
Vous pouvez consulter aussi ces liens  :
Categorie: Actualités de GO

Une réponse

  1. Paul Bron dit :

    Ci joint le communiqué que nous avons reçu de la Bouture

    Auvergne-Rhône-Alpes :

    la seule région qui ne lutte pas contre le décrochage scolaire ?

    Le décrochage scolaire est un drame personnel et social qui touche 110 000 jeunes et leur famille
    tous les ans. C’est aussi un gouffre économique puisqu’on estime que chacun de ces jeunes coûtera
    plus de 200 000 euros en accompagnements et dispositifs divers cumulés tout au long de sa vie.
    Aux côtés de l’Éducation nationale, toutes les régions, qu’elles soient dirigées par des Conseils de
    droite ou de gauche, développent des plans visant le raccrochage des jeunes et la prévention de leur
    décrochage, en finançant les associations qui remobilisent les jeunes, soutiennent leurs familles et
    forment les enseignants et les travailleurs sociaux qui les accompagnent.
    Toutes, sauf la région Auvergne-Rhône-Alpes : lors du vote de son budget primitif le 14 avril
    dernier, la ligne financière dédiée au plan de raccrochage a été supprimée sans discussion préalable
    avec les associations.
    Cette décision, si elle devait être confirmée, aurait des conséquences dramatiques pour les jeunes
    décrocheurs. Elle met à mal l’association La Bouture d’où sont parties les premières alertes sur un
    vrai problème de société dès 1996, menace l’existence du seul centre ressource en France spécialisé
    sur ces questions et doté d’un conseil scientifique. Cette décision a déjà provoqué la cessation de
    plusieurs actions associatives Rhône-Alpines. Elle fait fi de l’expérience régionale accumulée
    depuis vingt ans, et risque de ruiner l’expertise d’un territoire particulièrement en pointe sur le sujet.

    Association La Bouture :
    contact@labouture.org, 04 76 17 09 46

  • Archives

  • GO CITOYENNETE

    6 rue Berthe de Boissieux, Boite aux lettres n° 109, 38000 GRENOBLE
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com