head

Share Button

Suite à l’annonce du plan d’austérité de la ville au début du mois de Juin, le mécontentement des grenoblois est fort : nombreuses pétitions et manifestations, grève du personnel municipal, sit-in… jusqu’à l’envahissement du conseil municipal le 11 Juillet 2016.

En effet en raison de graves difficultés financières, la mairie de Grenoble veut mettre en œuvre un plan de 102 mesures dont la fermeture de 3 bibliothèques, de 2 centres sociaux, …et la suppression de 150 emplois de fonctionnaires. Ces mesures n’ont fait l’objet d’aucune discussion, d’aucune concertation contrairement aux engagements de l’équipe Piolle. Et pourtant, c’est bien lorsque la situation est difficile que la concertation devient indispensable.

Et ce plan ne sera pas débattu officiellement avant le conseil municipal du mois de novembre, alors que certaines fermetures entrent en vigueur maintenant : bibliothèque du VO le 15 Juillet, bibliothèque Hauquelin le 25 Juillet…Ce qui n’est pas acceptable.

La situation est bloquée. GO citoyenneté prend acte de la crise financière avancée par l’actuelle majorité municipale et de la nécessité impérieuse de consentir des efforts douloureux. Ces efforts passeront vraisemblablement aussi par la réduction  de la voilure de certains services municipaux, mais à condition qu’ils puissent être étalés dans le temps, équitablement répartis à l’échelle du bassin Grenoblois, et surtout qu’ils préservent les quartiers et les familles les plus fragiles.

Certains souhaitent la chute de la « maison Piolle », ce n’est pas notre cas. Car ce sont tous les grenoblois qui pâtiraient de cet échec et la gauche locale avec. Nous pensons qu’un dialogue est, malgré tout, encore possible. Mais en toute hypothèse, notre mouvement politique ne se satisfera pas de l’obstination de la majorité municipale à passer en force. Il lui propose de nouveau, de faire un pas de côté et d’engager la concertation.

Le « Pacte d’Entente Municipale » déposé par GO début Juin, a été rejeté sèchement par la Mairie. Depuis, la situation s’est encore crispée. Nous pensons maintenant qu’il est devenu indispensable de nommer un médiateur pour assurer le dialogue.

GO propose un « New deal social local « , en écho au « green new deal » proposé par Eric Piolle au niveau national.

Cette méthode repose sur 4 points forts :

  1. ° Mise en place d’un médiateur extérieur, missionné pour assurer la concertation et proposer aux élus des pistes de progrès
  2. ° Suspension des mesures les plus anti sociales du plan d’austérité
  3. ° Réunions publiques dans chacune des MDH au mois de  Septembre
  4. ° Conférence de consensus fin septembre, en présence des tous les acteurs concernés ; UQ, CCI, syndicats, élus…

Afin d’aboutir lors du conseil municipal fin Octobre et pouvoir intégrer les propositions, arbitrées par la majorité, dans le budget 2017.

Il ne faut pas croire que l’été atténuera la détermination des habitants. Si la volonté politique est présente, ce timing pourra être tenu.

Ci joint l’article du DL : new deal social DL 13juillet16

Les commentaires sont fermés.

  • Archives

  • GO CITOYENNETE

    6 rue Berthe de Boissieux, Boite aux lettres n° 109, 38000 GRENOBLE
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com