head

Share Button

18 Juillet 2016,  situation politique paradoxale au conseil municipal : un calme relatif, trompeur et très artificiel à l’intérieur et dehors un cordon de CRS et de la police municipale qui interdit au public et aux syndicats de rentrer.

L’enjeu encore une fois, c’est  la colère provoquée par le plan d’austérité de l’équipe Piolle, qui prévoit entre autre, la fermeture de 3 bib, de 2 centres sociaux, une diminution du service de santé scolaire et le non renouvellement de 150 contrats. ( Voir annulation du conseil municipal du 11 juillet et articles précédents)

Tristes constats pour la démocratie grenobloise… L’exigence de dignité, suite aux atrocités récentes de Nice, n’était pas au RV.

Visiblement la Maire de Grenoble n’envisage pas du tout de prendre en compte cette grogne et d’engager un dialogue, qui serait délicat mais salutaire pour la démocratie locale. Dans ces conditions, on voit mal comment les autres processus de concertation ( intéressants pourtant) mis en place par cette majorité, pourront réellement fonctionner.. sauf à se contenter de la portion congrue « des restes de la co-construction »… Pas sùr que les citoyens grenoblois s’en satisfassent.

La dernière proposition de GO, d’un « New deal social grenoblois » n’a reçu aucun début de réponse de la Mairie et ce projet parait maintenant bien illusoire, tant la situation politique et sociale locale est figée. Nous envisagerons les suites à donner lors de notre séminaire début septembre.

 

Dans la presse, voir aussi l’article du DL du 19 juillet,

l’article de Place Gre’net : http://www.placegrenet.fr/2016/07/19/conseil-municipal-manifestants-restent-a-porte-oppositions-la-claquent/97934

Celui de France Bleu :  https://www.francebleu.fr/infos/politique/la-mairie-de-grenoble-transformee-au-fort-knox-pour-le-conseil-municipal-1468871266

Les commentaires sont fermés.

  • Archives

  • GO CITOYENNETE

    6 rue Berthe de Boissieux, Boite aux lettres n° 109, 38000 GRENOBLE
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com