head

Share Button

Intervention de Paul Bron pour GO Citoyenneté sur le budget 2017 lors du Conseil municipal du 19 Décembre 2017

« Je voudrais porter un regard différent de l’adjoint aux finances sur le budget 2017 et particulièrement sur l’évolution des recettes depuis 2014, comme nous y invite le dossier du budget en page 10

1. La Fiscalité : nous constatons une évolution de+9M€ en 4 ans qui porte pour l’essentiel sur la taxe d’habitation et sur la taxe sur le foncier. Bien sur ce n’est pas vous qui fixer les bases fiscales mais on s’aperçoit quand même que cela vient alimenter de façon conséquente, les comptes de la ville

Nous savons tous que les impôts locaux sont injustes et qu’à Grenoble par exemple les habitants de la Villeneuve ont une taxe d’habitation plus forte que celle des habitants du centre ville. Ce n’est pas de votre responsabilité puisque les bases de ce calcul datent depuis de nombreuses années. Mais aujourd’hui Mr l’adjoint aux finances, que faites vous concrètement pour faire bouger ces bases et rendre plus équitable ces taxes. ?

D’ailleurs à ce sujet de nombreux groupes de grenoblois se penchent actuellement sur la question des impôts locaux et je souhaiterais savoir qui compose la « commission communale des impôts directs » et particulièrement quels habitants y sont représentés. Si vous pouviez répondre à cette question que je relaie ce soir de plusieurs habitants. ( Je n’ai eu par la suite, aucune des réponses à ces 2 questions)

Cela dit, si vous ne touchez pas aux impôts locaux, vous augmentez la dette, vous baissez les investissements et vous augmentez considérablement tous les tarifs municipaux.

2. Les dotations de la Métro  autour de 11M€ sur 4 ans pour l’essentiel sur 2014. On peut considérer que l’on retrouve le même équilibre en dépenses et donc nous pouvons banaliser cette recette

3. Les dotations de l’État : baissent effectivement de 15M€ en 4 ans. Et ce n’est pas 17 ou 20M€ comme on l’entend souvent. Même si c’est déjà une belle somme, inouïe comme vous aimez le dire.

Soit en moyenne une baisse de 3,75M€/ an. Reportée au total des recettes ( 260M€) cela correspond à 1,4%/an et si l’on calcul en baisse cumulée comme vous le faites toujours, cela correspond à 1,4 x 4 soit 5,6% sur ces 4 exercices budgétaires.

4. Les Produits exceptionnels: baissent de 3M€. En 2017, les recettes tarifaires directement liés aux services publics proposés aux usagers vont augmenter de 14% Cette augmentation pèse à 60% sur le domaine de l’éducation (l’augmentation des redevances du périscolaire +0,4M€) à 25% sur le culturel et le reste dans les domaines social et sportif ( voir la page 19 du rapport). Quand on annonce une priorité à l’éducation voila qui n’est pas très cohérent…

Dans le même temps vous diminuez de 23% les subventions à la vie associative soit près de 10M€. Pourquoi les associations subissent-elles à ce point ces baisses alors que la baisse des dotations sur 4 ans est de moins de 6% (p23)

Bien sur il y a des frais fixes dans une ville et la marge de manœuvre est restreinte. Mais n’y avait-il pas d’autres façons de faire. Nous n’avons jamais eu l’occasion d’en discuter. A aucun moment vous n’avez proposé par ex aux Présidents de groupes de l’opposition de se réunir dan votre bureau et d’échanger sur la situation de la ville. Nous avons tous des propositions à faire qui sont entendables. Mais non vous avez annoncé d’entrée que vous ne discuteriez pas avec les oppositions.

Avec le mouvement politique GO Citoyenneté, que je représente,  nous vous avons fait, début Juin, une proposition de « pacte d’entente municipale » pour tenter d’affronter ensemble les problèmes financiers de la ville. Vous nous l’avez renvoyé sèchement.

5. Le total des recettes de fonctionnement: passe de 291M€ à 260M€ soit +de 31M€ de moins en 4 ans. On est loin des 15M€ de baisse des dotations.

Si l’on prend en compte les + et les – et que l’on enlève les baisses des dotations, on s’aperçoit que vous avez perdu de 5 à 10M€ de recettes sur 4 ans. D’où cela vient –il ?

Comment avez-vous fait pour diminuer ainsi les recettes de la ville ?

Je fais 1 hypothèse, qui ne va sans doute pas vous plaire, l’hypothèse que vous êtes placés dans une sorte de fuite en avant que vous n’arrivez plus à maitriser.

Vous n’arrivez plus à la maitriser car, par exemple, vous déclarez ne pas vouloir augmenter les impôts mais en fait vous les augmentez autrement, en touchant aux tarifs (du périscolaire, du stationnement…), à la dette et aux investissements.

Vous n’arrivez plus à la maitriser car, par exemple, vous engagez un plan d’austérité comme seule perspective économique de redressement des finances de la ville…Un plan d’austérité qui provoque la colère légitime des habitants qui vous le manifeste en bloquant les conseils municipaux depuis 6 mois. Et je ne parle même pas des autres coleres…Mais qu’avez donc fait pour en arriver là au bout seulement de 3 ans ?.

Une fuite en avant qui relève pour vous d’une sorte de l’urgence du changement. Vous prétendez être des précurseurs et à ce titre vous pensez que toute contestation, toute résistance est forcément conservatrice et néolibérale. La contestation des commerçants, des syndicats, des bibliothécaires, des acteurs culturels, des Unions de quartiers et même maintenant des animateurs périscolaires qui sont aussi présents pour manifester ce soir devant la mairie… ne seraient que des réflexes corporatistes. Et donc vous passez en force sans vraiment négocier, sans chercher de consensus, de manière rigide et volontariste. Car dites-moi quelle ville refuserait de prendre en compte les arguments développés par les parents d’élèves, les bibliothécaires et les syndicats du personnel, qui sont encore à manifester pour la 6eme fois devant le conseil municipal pour préserver les 3 bibliothèques ?.

Vous voulez tellement démontrer qu’une autre alternative est possible, que vous oubliez que les mentalités se changent pas à pas, par la concertation, voir par le compromis. Vous voulez tellement faire avancer la transition écologique que vous oubliez que la décroissance, sans autre modèle économique fiable, entraine un rétrécissement, une baisse des richesses de la ville et conduit alors ensuite inéluctablement, vers un plan d’austérité.

Vous voulez détruire un certain monde, et vous avez raison sur de nombreux sujets, mais vous voulez passez à un autre monde, sans être encore prêt à en proposer un autre, viable économiquement.

Voici ma conclusion générale sur votre gestion. Chacune des 3 années qui viennent de passer à Grenoble confirme la difficulté que vous avez à gérer cette ville et l’impasse économique vers laquelle vous nous emmenez tous. Je formule encore l’espoir que vous saurez entendre les voix qui s’élèvent autour de vous et que vous comprendrez peut être qu’un changement s’engage avec toute la ville et non seulement qu’avec vos seuls partisans.

Une réponse

  1. Giard dit :

    J’approuve totalement cette intervention dans tout ce qu’elle a de constructif…

  • Archives

  • GO CITOYENNETE

    6 rue Berthe de Boissieux, Boite aux lettres n° 109, 38000 GRENOBLE
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com