head

Share Button

Vous connaissez la situation. Suite au plan d’austérité mis en place par la ville de Grenoble au mois de Juin 2016 et la mesure de fermeture de 3 bibliothèques de quartier ( Prémol, Alliance et Hauquelin), un collectif  » Touchez pas à nos bibliothèques » s’est constitué autour de parents d’élèves, d’habitants, de bibliothécaires et de syndicats.

Après 11 mois de lutte sans avoir pu être reçu par des élus, ils ont mis en œuvre la possibilité d’accéder à un débat au Conseil Municipal s’il recueillaient 2000 signatures de Grenoblois. Ils en ont recueillis plus de 4000 en 3 mois. Et ce débat s’est déroulé le 22 Mai 2017 ( photo).

Nous saluons une nouvelle fois cette mesure de démocratie locale, mais il est bien dommage d’en arriver là, sans aucune négociation préalable. La concertation reste toujours préférable au conflit.

En introduction du CM donc, après l’intervention du collectif, les différents groupes politiques ont pu avoir un échange, conclu par le Maire.

Vous trouverez ci dessous :

  • – le lien vers la pétition en ligne
  • – les revendications du collectif
  • – Les extraits des interventions filmés, du collectif  » Touchez pas à nos bibliothèques », des représentants de l’opposition de gauche ( Paul Bron et Jérôme Safar)
  • – l’intervention écrite de Paul Bron

Malgré les quelques propositions de la ville, et devant l’opiniâtreté du collectif qui n’acceptait de repartir avec autant de flou, le Maire a suspendu la séance afin d’entamer une première vraie négociation.

Un mois de négociation supplémentaire. Chaque partie a fait un pas vers l’autre mais les contours des propositions restent flous, notamment sur la présence de professionnels…

-ouverture de 2 lieux de vie autour de la lecture publique à Prémol et Hauquelin ( lieu à redéfinir) avec une ouverture une fois /semaine

-confirmation de la réouverture de l’Alliance avec 4 postes de bibliothécaires et un comité d’usagers.

-mise en place d’un comité de suivi sur la lecture publique à Grenoble

La pétition :

https://www.grenoble.fr/petition/12/765-nous-demandons-la-reouverture-des-bibliotheques-premol-hauquelin-et-le-maintien-de-la-bibliotheque-alliance-et-celui-des-professionnels-permettant-leur-fonctionnement.htm

Les vidéos :

les interventions du collectif

https://www.youtube.com/watch?v=bMmoFVOQQfc&t=11s

L’intervention de Paul Bron

https://www.youtube.com/watch?v=JT1UAgqCbW8&t=9s

L’intervention de Jérôme Safar

https://www.youtube.com/watch?v=PgGNWOXKfHY

 

Intervention de Paul Bron ( limitée à 7mn) :

« Remerciements aux membres du collectif, non seulement pour leur intervention qui permet d’ouvrir le débat en Conseil municipal sur la fermeture des 3 bibliothèques, mais aussi pour leur ténacité et perspicacité d’avoir tenu ainsi dans la lutte pour les idées, pendant 11 mois.

« Quelque soit le coût d’une bibliothèque ce n’est pas cher payé, comparé à celui d’une nation ignorante »

Pas besoin d’en dire plus. Tout le monde ici connait l’importance de la politique de lecture dans une commune.

Ce conflit a mis en exergue deux dimensions :

La première c’est la difficulté de concertation de votre équipe municipale dès lors que l’enjeu est important. L’exemple le plus emblématique de vos 3 premières années de mandat, c’est ce fameux plan d’austérité. Décidé en Juin 2016, sans aucune concertation, ni chiffrage « Pour ne pas mettre les habitants en situation de concurrence » nous disiez vous ?  Mais pourtant n’est ce pas justement  quand les sujets sont importants qu’il faut consulter ? C’est cela Monsieur le Maire, faire appel à l’intelligence collective. Et c’est bien ce manque de concertation, qui nous amène à ce débat aujourd’hui

La seconde c’est que vous faites aussi des choix budgétaires, qui sont contraires à votre annonce de bouclier social. Car l’exemple de la fermeture de 3 bibliothèques situées dans des quartiers populaires et de la suppression de 13 postes de bibliothécaires est symbolique. Fermer Prémol situé au Village Olympique dans un quartier en politique de la ville, fermer la Hauquelin situé à cote du quartier de l’Alma classé lui aussi en politique de la ville . La décision est inacceptable et la baisse des dotations de l’Etat n’est pas ici un argument. Comment revendiquer ces fermetures alors que les écarts se creusent entre ceux qui ont accès au savoir et ceux qui en sont éloignés ?. La bibliothèque est l’un des derniers lieux ouvert à tous, où se joue l’apprentissage du vivre ensemble et de la citoyenneté.

Cette situation de fermetures de bibliothèques de proximité dans des quartiers populaires,  pose de façon cruciale un débat plus large : celui de la présence des services publics dans les secteurs le plus fragiles de la ville.

Est-il  encore utile de vous rappeler la proposition N°110 de votre projet municipal : « Maintenir et soutenir le réseau des quatorze bibliothèques municipales  Nous conforterons leur rôle d’espace de proximité, en lien direct avec les habitants des quartiers, afin d’en faire la pierre angulaire de notre politique du livre ». Vous aviez raison et c’est bien pour cela que les majorités précédentes avaient tissé un réseau de bibliothèques dans la proximité au plus près des quartiers.

Vous avez mesuré la détermination des grenoblois qui s’élèvent contre vos décisions. 11 mois de luttes des bibliothécaires avec l’intersyndicale, le collectif d’habitants « Touchez pas à nos bibliothèques » et des Grenoblois, 10 conseils municipaux perturbés,  Et maintenant une pétition signée par plus de 4450 grenoblois. Cela vous a fait reculer  sur l’alliance.  Ce n’est pas suffisant.

Après 11 mois de lutte c’est seulement après l’aboutissement de cette pétition que certains de vos élus ont enfin consentit à recevoir une délégation le 12 Mai…que de temps gâché et d’efforts qui auraient pu être atténués par une concertation.

Les revendications du collectif sont sages et relativement mesurées. Il vous demande 2 choses :

  1. Dans les 3 bibliothèques : Préserver des lieux de vie et de socialisation autour de la lecture publique, ouverts à d’autres usages culturels et nécessitant la présence de professionnels et le maintien de la bibliothèque Alliance avec les moyens dédiés
  2. Créer une instance de proposition et de suivi de la lecture publique sur la ville.

Vous allez faire sans doute quelques propositions car la situation n’est plus tenable. Mais laissez moi vous dire que vos propositions, quelle qu’elles soient, ne permettront plus de revenir à la situation antérieure. En effet, nous sommes  arrivés, déjà, à un point de non retour dans les 3 situations . Parce que la bibliothèque Prémol est déjà vidée de ses livres, (d’ailleurs dans des conditions qui laissent un gout amer  aux habitants du quartier), parce que vous avez déjà attribué les locaux de Hauquelin à une association à qui vous avez annoncé cette décision. Parce que des travaux vont démarrer en Juillet à l’Alliance pour 6 mois.
L’essentiel est donc déjà bouclé. Tout le monde est mis devant le fait accompli. Malgré la contestation, malgré la pétition, et malgré le débat aujourd’hui en CM.

Nous allons donc discuté ici des aménagements possibles, à la marge.      Alors discutons.

Alliance : le cabinet Kaléidoscope? que vous avez rémunéré pour mener la concertation sur son devenir, conclue dans son rapport fin avril, (il ne cite d’ailleurs a aucun moment les « tensions » que ce travail a suscitées…) : « Pour finir un lien affectif fort existe entre les usagers, la bibliothèque et ses agents. Quelque fois sur plusieurs générations successives. La question « Pourquoi changer quelque chose qui fonctionne bien ? » est revenue à plusieurs reprises. Le souhait de ne pas vouloir « tout changer » sinon même la volonté de tout garder en l’état est très présente. ».  Retour à la case départ. Objectif incontournable pour l’Alliance : maintenir une véritable bibliotheque avec des professionnels compétents ( projet 4ETP au lieu de 7,5), réaffectation des écoles et pas de baisse des animations

Premol : le devenir des locaux est précisé dans un CR qui date du mois de Février : « Aucun mode de gestion n’est pressenti à l’heure actuelle (associatif, municipal, partagé…) mais l’absence de moyens de fonctionnement dédiés est rappelé. les locaux seront intégrés à la démarche classique des demandes/besoins en locaux associatifs. Hauquelin, les ateliers de travail avaient projetés 3 scénarios : des salles de réunion, un lieu de parentalité, un 1/3lieu avec notamment la réouverture de la bibliothèque.

Voila la situation à ce jour. Saurez vous entendre les voix de tous les grenoblois qui s’expriment pour préserver leurs bibliothèques de quartier garantes non seulement de l’apprentissage de la lecture mais aussi du vivre ensemble et de la citoyenneté. »

Les commentaires sont fermés.

  • Archives

  • GO CITOYENNETE

    6 rue Berthe de Boissieux, Boite aux lettres n° 109, 38000 GRENOBLE
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com