head

Share Button

Le projet Neyrpic, c’est un peu l’Arlésienne de Saint-Martin-d’Hères. Mais le pôle de vie, de commerces et de loisirs imaginé par la Ville sur l’ancien site industriel avance…malgré les recours et les oppositions. L’enquête publique, préalable à la délivrance d’un permis de construire au nom de la SARL Les halles Neyrpic, se déroulera du mardi 21 novembre à 9h au vendredi 22 décembre à 19h.

Nous relayons ici le texte envoyé par le « collectif pour un nouveau Neyrpic »

 

Texte

Neyrpic est un espace exceptionnel de 4 hectares, bien situé, proche du centre de la Métropole et de l’université. On espère tous qu’il deviendra un espace utile, agréable, convivial pour les habitants de SMH, que des activités d’avenir s’y développeront et créeront des emplois, des services utiles aux habitants.

La ville veut faire de cet espace un grand centre commercial : 24 000 m2 de boutiques soit l’équivalent de Grand Place. Le projet déposé en 2011 par le promoteur a été bloqué par un recours, qui vient d’être rejeté par la justice.

Le promoteur vient de proposer un nouveau projet, plus moderne d’un point de vue commercial, avec des bâtiments plus performants d’un point de vue énergétique, et une meilleure préservation du patrimoine. Le promoteur nous d’ailleurs remercié publiquement d’avoir évité la construction de cet ancien projet « obsolète et qui était pure folie ».

… mais le nouveau projet reste, comme le précédant, un immense centre commercial. Avec une zone de chalandise de plus d’1 millions d’habitants, 7 millions de visiteurs par an sont espérés, en ciblant particulièrement les résidents aisés du Grésivaudan.

Le projet actuel n’apporte donc aucune solution aux problèmes qui avaient motivé notre recours :

  • L’accroissement de la circulation automobile sur le Gabriel Péri créera des embouteillages, de la pollution de l’air et des nuisances sonores
  • Avec l’énormité de la surface commerciale, c’est un projet du siècle précédent : bien que les images publicitaires du document de la Mairie laisse croire à un bel espace à vivre, ce n’est plus cela que souhaitent fréquenter les consommateurs.
  • Ce projet est contraire au SCOT de la Métropole (schéma de cohérence territoriale, notamment en matière commerciale) car le SCOT privilégie des pôles commerciaux de proximité bien répartis sur le territoire plutôt qu’une concentration.
  • Ce projet d’immense centre commercial nuirait aux commerces de proximité qui font vivre les quartiers de Saint Martin d’Hères et le centre ville de Grenoble

Dans le projet actuel, c’est un espace qui serait entièrement privé, soumis un bon vouloir du promoteur pour les activités qui se dérouleront à l’intérieur ( animations … commerciales). Des espaces publics seraient privatisés ( rue Gallilé, rue Marceau Leyssieux), et il ne prévoit aucun espace public de type rue, place public, bâtiment public pour des activités culturelles, associatives.

Il n’y a même pas d’espace de création d’activités en lien avec l’université, alors que cette zone avait cette vocation d’innovation. Et c’est un projet qui n’a pas été pensé avec les acteurs économiques, associatifs de Saint Martin d’Hères, et il sera une énorme barrière physique séparant des quartiers de Saint Martin d’Hères.

Une enquête publique a lieu sur le permis de construire du nouveau projet a lieu du 21 nov au 22 déc.

Chacun peut s’exprimer : les martinérois, les habitants de la région urbaine de Grenoble, les personnels et étudiants du campus . Il est important de le faire pour dire ce qu’on souhaite.

Quelques exemples de projets, de souhaits exprimés par des habitants :

  • Une salle multifonctionnelle, festive familiale, associative,
  • Un lieu public culturel avec des associations, et qui fasse des liens avec l’université
  • Un lieu de transfert de technologie, pole de transition écologique, de co-working, facteur de développement d’activités et d’entreprises innovantes,
  • Un lieu culturel : école de musique (qui est actuellement est dans un bâtiment trop étroit) ou cinéma ou médiathèque et lieu de création et d’expression artistique
  • Une auberge de jeunesse

Malgré les remerciements du promoteur, la mairie nous demande de payer l’amende de 2000 € que la cour administrative d’appel a décidé. Notre collectif « Pour un autre Neyrpic » appelle à une caisse commune pour contribuer au paiement de cette amende.

Nous serons Jeudi 16 nov à 13H30 au centre des finances publiques, 6 Rue Docteur Fayollat à SMH pour remettre publiquement cet argent au trésorier . Vous y êtes cordialement invités.

Categorie: Actualités de GO

2 réponses

  1. Greffe dit :

    Les arguments avancés par le Collectif pour un nouveau Neyrpic me semblent excellents.
    On pourrait penser que le désastreux précédent de Grand-Place servirait de leçon: aucun commerce(sauf exceptions)n’a pu s’installer, ou durer, dans les quartiers environnants (V.O. Arlequin, etc.) Au lieu d’avoir le deuxième centre-ville imaginé à l’origine on a des quartiers sans commerces, sans attrait, sans vie : des repoussoirs où l’on passe le plus vite possible, fuyant l’ennui.

  2. Jean Tournon dit :

    Pour quels motifs la Cour inflige-t-elle une amende?
    Si nous sommes en désaccord avec ces motifs,
    1) n’y aurait-il pas lieu de protester haut et fort?
    2) il serait juste d’en partager la charge entre citoyens, mais vous ne donnez aucune information sur la façon dont on pourrait concrètement le faire

Laissez un commentaire


  • Archives

  • GO CITOYENNETE

    6 rue Berthe de Boissieux, Boite aux lettres n° 109, 38000 GRENOBLE
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com