head

Share Button

 Le rapport d’observations définitives de la Chambre Régionale des Comptes d’Auvergne Rhône-Alpes concernant la gestion de la commune de Grenoble au cours des exercices 2011 à 2016 a été rendu public.

…Dette élevée, dispositifs de rééquilibrages budgétaires  peu efficaces, masse salariale mieux maitrisée, coûts élevés pour sauver Alpexpo, critique du marché de la fête des tuiles et irrégularité de l’acquisition du crédit agricole…et quelques préconisations.

Vous trouverez ci dessous le document de synthese en introduction du rapport (140 pages) ainsi que le communiqué de presse du groupe « Rassemblement de Gauche et de Progrès »  de la Ville de Grenoble

Synthese rapport CRC-1

Communiqué : « Rapport de la CRC : en débattre et mettre les choses au point 

Le conseil municipal de Grenoble débattra le 24 septembre devant les Grenoblois du « rapport d’observations définitives pour les exercices 2011 à 2016 » de la Chambre Régionale des Comptes d’Auvergne Rhône-Alpes.

Ce débat permettra de rappeler que la gestion de l’équipe municipale de 2008 à 2014 a permis à Grenoble d’être sans cesse citée en exemple parce que nous faisions de la solidarité et du soutien à l’activité économique et à l’emploi nos deux priorités. A la fois par un très haut niveau d’investissement maintenu jusqu’en 2014,  et par un soutien réaffirmé à toutes les politiques et un service public de proximité de grande qualité :

  • assurer la qualité de service offert aux Grenoblois par le maintien du service public municipal et de son périmètre d’intervention, tout en veillant à l’évolution de la masse salariale,
  • prendre en compte les besoins en matière de service public , également par l’engagement des politiques nouvelles (réforme des rythmes scolaires, emplois d’avenir…) ou des besoins nouveaux (police municipale) afin de répondre aux attentes de l’ensemble des habitants, et notamment des plus en difficulté,
  • poursuivre la conduite de politiques de solidarité ambitieuses (logement, insertion, santé, éducation, action sociale…) et d’augmenter l’aide au CCAS (chaque année depuis 2008 d’un montant représentant entre 700K€ et 1200 K€)
  • conserver l’enveloppe globale de subventions aux associations.
  • maintenir un fort niveau d’autofinancement des investissements ainsi que des ressources propres en hausse

Il permettra également de rappeler le travail mené au cours de trois mandats par les équipes de Michel Destot pour rétablir l’image de Grenoble et revenir de la situation catastrophique laissée en 1995 par Alain Carignon avec un endettement qui est aujourd’hui et pour longtemps un boulet pour les Grenoblois.

Il permettra enfin de faire le constat de la gestion de la municipalité actuelle qui devra entre autres s’expliquer sur les dossiers relevés par la CRC mais aussi sur les déclarations de début de mandat concernant la supposée faillite de la Ville et le risque de mise sous tutelle.

D’ici là ce rapport mérite une analyse sérieuse des éléments qu’il contient. »

Voir aussi l’article du DL du 14 Septembre

 

Categorie: Actualités de GO

Laissez un commentaire


  • Archives

  • GO CITOYENNETE

    6 rue Berthe de Boissieux, Boite aux lettres n° 109, 38000 GRENOBLE
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com