head

Share Button

Municipales Grenoble 2020

Les 12 propositions de GO Citoyenneté

pour impulser un fonctionnement démocratique donnant une vraie place aux citoyens  

GO réunit  des citoyen.nes engagé.es à Grenoble et sur le territoire métropolitain. Notre mouvement s’inscrit à gauche – et ce mot recouvre toujours pour nous des valeurs, une éthique et une vision de la société au cœur de notre engagement et de nos préoccupations, autour de la citoyenneté, la solidarité, l’éducation, la jeunesse, la culture, la préservation de la planète… Il est ouvert à toute personne, pour qui, ces préoccupations ont un sens.

Solidarité et Ecologie, ces deux mots sont indissociables et chaque politique publique doit s’appuyer sur ces deux piliers pour l’avenir de notre territoire. Ce territoire est vaste, il faut dépasser les frontières municipales pour aller vers des approches globales en matière de déplacements, d’habitat, d’emploi, de solidarité, de culture, de lutte contre la pollution…

Un travail collectif de militant.es de GO a permis de construire un socle de valeurs incontournables à notre engagement. Ce texte n’est pas celui d’un programme municipal, mais des propositions pour impulser au sein de la gauche  un fonctionnement démocratique donnant une vraie place aux citoyens.

  • Rassembler les partis et collectifs de gauche
  • Revoir l’organisation démocratique
  • Créer des maisons citoyennes
  • Promouvoir une métropole de proximité
  • Impulser des élus médiateurs
  • S’engager fortement dans l’écologie sociale et populaire

_Rassembler les partis et collectifs de gauche

1. Avant tout, nous souhaitons un rassemblement des collectifs, associations et partis de gauche de Grenoble et des communes de la Métropole.

Nous avons constaté une nouvelle fois, lors des élections européennes, que l’éparpillement des listes, portant des projets proches et des têtes de listes attachées à leur leadership, était inefficace au vu des enjeux actuels. La situation politique française s’organise maintenant autour de 3 pôles : l’extrême droite xénophobe avec le RN, la droite libérale macroniste et les gauches sociales et écologistes divisées. Cette situation se retrouve aussi dans l’agglomération et dans une moindre mesure à Grenoble.

Nous proposons de construire une maison commune de la gauche, des collectifs et des citoyen-nes, qui devra respecter les identités de chacun (marqueurs identifiés, ligne rouge…), prendre en compte le partage de la gouvernance,  renouveler les postures des élu-es, développer l’information et la participation et trouver un cadre commun d’expression et de prise de décision.

_Revoir l’organisation démocratique

2. Dès les exécutifs constitués, une assemblée constituante citoyenne permetra de formuler le cadre du nouveau fonctionnement démocratique de la commune et de l’intercommunalité.

3. Avant de voter des délibérations importantes, comme la tarification sociale, la gratuité, ou l’évolution des équipements et des services publics… nous construirons des conférences de consensus, avec des citoyen.ne.s engagé.es, des membres d’associations, des Unions de Quartier, des instances participatives, le Conseil de Développement et des personnes tirées au sort, pour alimenter ces délibérations.

4. Il faut aussi ouvrir à plus de démocratie directe, expérimenter quand cela est possible, des interpellations et des référendums (nous serons attentifs aux ouvertures législatives sur ces points).

_Créer des maisons citoyennes

5. Afin de rapprocher la métropole des habitants et leurs permettre  d’avoir accès aux échelons municipaux et métropolitains dans un même lieu, des maisons citoyennes, ouvrirons au sein  des mairies ou pour les plus grosses communes, des maisons des habitants, pour :

° Le recueil de questions et remarques des habitants, des associations, des Unions de Quartier sur les améliorations du service public

° Des informations et échanges sur les actions de la commune, de la métropole, des bailleurs sociaux et d’autres institutions (projets, travaux, chantiers…)

° Des dépôts de projets d’habitant.es

° Des échanges avec les habitant.es pour préparer les délibérations communales et intercommunales

° Des mises à disposition de bilans pour permettre aux habitant.es d’assurer un suivi

Ces maisons seront donc aussi des guichets uniques inter-institutionnels pour toutes et tous.

_Promouvoir une métropole de proximité

6. Chaque bassin de vie de la métropole sera animé par une conférence citoyenne, avec des élu.es, des associations, des membres d’instances participatives, des citoyen.nes pour échanger sur les sujets d’actualité de chaque territoire.

7. Des incubateurs territoriaux de projets d’habitants et d’associations, permettront de faire émerger des idées et des projets financés dans le cadre de budgets participatifs métropolitains territorialisés.

De plus, nous préconisons que :

° Au moins une fois par trimestre, chaque conseil municipal dédie une séance spéciale sur la métropole. Une page du journal municipal pourra être consacrée aux projets métropolitains et du territoire, avec information sur les espaces ouverts aux citoyens.

° Des jumelages entre équipements socio culturels et associations des communes de la métropole afin de faire se rencontrer des habitants des différentes communes du territoire, pour faire émerger des projets.

_Impulser des élus médiateurs

8. Il s’agit de faire évoluer une position de l’élu.e, (municipal.e et métropolitain.e): animateur.rice des espaces de débat et médiateur.rice auprès des forces vives du territoire.

Des élu.es :

° Formé.es à l’animation et à la création collective

° Garant.es du sens politique construit collectivement et du processus de prise de décision, et non pas attaché.es à leur unique point de vue

° Ayant une approche territoriale et interinstitutionnelle, capables de répondre aux habitants, sans les renvoyer à un autre échelon

9. Des élu.es véritablement engagé.es pour la Métropole, donc un cumul de mandats entre commune et intercommunalité à réinterroger. Par exemple, incompatibilité entre une vice-présidence Métropole et une fonction d’adjoint pour les grandes communes.

10. Des élu.es de proximité, portes d’entrée des habitants, au niveau communal, comme intercommunal :
Des élu.e.s communaux.ales de secteurs avec un rôle central dans l’organisation communale et un accès aux différentes politiques
Des élu.e.s de territoires métropolitains avec un rôle de proximité/animateur.rice du débat territorial

11. Des élu.e.s attentif.ive.s au bien-être des agents de la collectivité et garant.es de la cohérence de l’action publique, en articulation avec les cadres de la collectivité (commune et intercommunalité). Des élu.es qui favorisent un management horizontal et innovant.

_S’engager fortement dans l’écologie sociale et populaire

12. Nous privilégions un territoire engagé dans l’écologie sociale et populaire, afin de mettre la lutte contre les inégalités sociales, la précarité énergétique, et le développement des emplois « verts » au cœur du changement.

En effet, les dérèglements climatiques, la destruction des ressources communes… s’ils affectent l’ensemble des habitants.es du territoire, touchent de manière encore plus brutale les plus fragiles ( les logements « passoires énergétiques » grèvent par exemple encore plus les faibles revenus);

Par ailleurs, les nécessaires transformations des comportements (moins consommer, rénover son habitation, se déplacer autrement..) doivent être accompagnées, afin qu’elles ne soient pas vécues comme punitives et socialement injustes.

Cette approche repose sur l’idée d’insuffler une éducation populaire pour la transition écologique, de soutenir des projets associatifs s’engageant dans cette démarche et de voter un budget orienté transition.

Ainsi par exemple : engager une réflexion sur la justice fiscale, tester le revenu universel d’existence, organiser le débat sur la gratuité et de la tarification solidaire des services et équipements publics dans l’agglomération et notamment pour les transports en commun, travailler à l’encadrement des loyers, se donner comme objectif d’être un territoire sans déchets…

GO_Texte_mai_2019_V10

 

Categorie: Actualités de GO

Laissez un commentaire


  • Archives

  • GO CITOYENNETE

    6 rue Berthe de Boissieux, Boite aux lettres n° 109, 38000 GRENOBLE
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com