head

Share Button

Tribune à paraître dans le numèro des nouvelles de Grenoble du mois de juillet

GO Citoyenneté est très attaché au dialogue avec les grenoblois. Tout habitant à quelque chose à dire sur l’aménagement de la cité et sur la manière de vivre ensemble. Ce dialogue est source d’enrichissement pour les politiques publiques de notre collectivité quand il est conduit avec l’ensemble des parties prenantes. En même temps il doit nécessairement s’inscrire dans le cadre des engagements de projet et de programme que nous avons pris devant l’ensemble des citoyens au moment des élections municipales.
Cet enjeu fort de participation ne va pas sans difficultés dans sa mise en œuvre, partagé que nous sommes entre les engagements que nous devons tenir et les aspirations exprimées par la population qui ne coïncident pas forcement.Nous devons donc nous interroger en permanence sur la manière d’organiser le débat.

La Ville et la Métro ont chacune souhaité évaluer leur démarches de démocratie locale – à travers entre autre leur charte de démocratie locale et participative – pour en améliorer le fonctionnement.

Les deux démarches ont été très participatives et permis ainsi une très large discussion (près de 150 habitants pour les 3 forums sur Grenoble et plus de 300 personnes consultées sur l’agglomération) avec des préconisations qui devraient être présentées prochainement.

Quelques pistes sont déjà identifiées :

– assurer un meilleur partage des finalités de la concertation,
– réfléchir aux conditions d’ élargissement des sujets soumis à discussion ; dans ce sens, la traçabilité des demandes et des retours d’information doit pouvoir se faire de la façon la plus lisible possible : par les nouveaux outils de communication (site internet dédié) et en renforçant la qualité des outils d’information, en la rendant accessible et en développant ses relais (les services des collectivités mais aussi des référents habitants par exemple).
– tirer systématiquement au sort un panel de citoyen sur chacun des projets pour lesquels les habitants sont consultés (projet urbain ou autres).

Le processus de participation citoyenne, a permis dans de nombreux cas de modifier des projets, même si cela n’est pas connu (les quais de l’Isère, la première phase de la concertation sur la ZAC Flaubert, l’Esplanade…) ou bien même de faire évoluer des politiques municipales (la charte de la vie nocturne) ou bien encore déboucher sur la mise en place d’actions nouvelles (les actions éco-citoyennes de Grenoble Facteur 4).

L’implication des citoyens et leur capacité à agir ensemble sont un enjeu politique majeur.

Aline blanc-Tailleur

Categorie: Actualités de GO

Les commentaires sont fermés.

  • Archives

  • GO CITOYENNETE

    6 rue Berthe de Boissieux, Boite aux lettres n° 109, 38000 GRENOBLE
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com