Femmes SDF Grenoble : association à soutenir

Conseil Municipal : non à la baisse de la subvention de la ville

 


Femmes SDF Grenoble : association à soutenir
En 2014 l’association Femmes SDF accueille un public toujours plus nombreux, elle a besoin d’être soutenue financièrement par les institutions.L’association a crée en 2004 le « Local des Femmes », ouvert trois jours par semaine de 11h à 17h.
– un lieu où les femmes viennent se poser, discuter et réapprendre les rituels du quotidien.
– un lieu ressource, de partage, de reconnaissance, de valorisation, de participation, de réflexion, d’utilité et de transformation sociale.Le public accueilli est très hétérogène : femmes à la rue sans domicile stable, femmes allant de logement en hébergement social et/ou d’urgence en passant par l’habitat très précaire, femmes ayant un logement mais en grande précarité matérielle et souffrant d’isolement, jeunes femmes en risque ou en voie de marginalisation, des femmes en grande souffrance psychique, ayant très souvent des problèmes de santé physique et/ou mentale, pouvant avoir des problématiques d’addictions, femmes connaissant des incarcérations…Mais il y a aussi une autre activité que vous oublié : votre délibération ne parle que du » local des femmes », elle ne met pas en évidence le travail de maraudes, » l’Aller vers »
Maraudes parfois en binôme avec une femme accueillie au local, avec un partenaire (CODASE)
Ces 10 derniers mois l’association est allée au contact de 719 femmes dont 156 nouvelles personnes.

Le Constat que fait l’association c’ est qu’il y a de plus en plus de contacts avec des femmes dans la rue lors des maraudes : femmes Roms, beaucoup de jeunes femmes françaises ou étrangères (routardes/frotteuses), souvent en bandes accompagnées d’animaux, des femmes isolées qui se fondent avec les passants (difficiles à repérer), femmes entre 50 et 70 ans en grande précarité, des femmes en grande errance. De plus en plus de femmes avec enfants à la rue (notamment d’Afrique).

Il est utile aussi de rappeler que Grenoble est l’unique ville de France avec un projet d’accueil de jour pour les femmes en errance.

La baisse de 20% de la subvention pour cette association est en contradiction avec l’activité en hausse constante : le nombre de femmes accueillies a doublé depuis 2009, de même que le nombre de passages, les accompagnements et l’action collective se sont intensifiés, (citoyenneté/participation sociale).

Les – 9% de passages que vous avez pointé et qui servent d’arguments pour diminuer la subvention, concernent uniquement 2013, puisqu’entre 2008 et 2013 le nbre de passages a été multiplié par 2 et le nombre de femmes accueillies a augmenté de 60%.
Depuis 2013 l’association est en fragilité financière,cette nouvelle baisse va encore lui porter un coup.

C’est pourquoi nous demandons un vote séparé concernant la subvention à l’association Femmes SDF, et nous nous abstiendrons pour marquer notre désaccord quant à la diminution de cette subvention

Intervention de Paul Bron GO Citoyenneté
au Conseil Municipal du 17 Novembre 2014

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com