Le boom des monnaies locales

La crise avérée, les bulles financières, le poids des dettes publiques et les politiques d’austérité associées ont sans doute contribué au déclenchement et à l’essor des monnaies locales complémentaires.  Dans ce contexte, les citoyens et les militants ne manquent pas de se poser des questions sur la monnaie, son origine, son utilisation et l’idée de monnaies plurielles vient aisément.
Alors que la première monnaie locale (de ce siècle) était mise en circulation en mai 2010 à Villeneuve sur Lot, on compte aujourd’hui plus d’une trentaine de monnaie locale déjà en circulation en France et encore une trentaine en projet.

Toutes ces contestations monétaires visent la réappropriation de la monnaie dans des régimes monétaires jugés défaillants ou en perte de légitimité. De plus en plus présent dans le débat public, l’outil monétaire apparaît clairement comme un bien commun et un levier possible pour répondre aux problématiques très concrètes de survie économique et sociale.

A Grenoble, la monnaie s’est trouvée un nom : Le CAIRN, une charte de valeurs ( ci dessous) une charte graphique, une association et un président.

12122498_1389014228066733_2665389671109761219_n

Sur la monnaie grenobloise, info sur la page Facebook : Le Cairn: Monnaie Citoyenne de la Région Grenobloise

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com