Cérémonie de parrainage républicain à Grenoble

Mercredi 23 Mars 2016, à Grenoble, s’est tenue une cérémonie de parrainage républicain organisée par l’Apardap .

Près de 60 parrainages de réfugiés, (adultes, mineurs, et familles entières) ont été célébrés, sous l’égide d’élus de la ville et en présence d’un public nombreux.
Bernard Pouyet, coprésident de l’Apardap, a prononcé un discours d’ouverture particulièrement poignant, rappelant la tradition d’asile de la France, l’importance de l’accueil pour des personnes et leurs familles ayant du fuir leur pays en raison des guerres et de différentes formes d’oppression.

Nous reproduisons ici avec son accord, de larges extraits de son discours :

 » POUR LA QUATRIÈME FOIS, POUR LA SECONDE DANS VOTRE MANDAT, MONSIEUR LE MAIRE, LA VILLE DE GRENOBLE ACCUEILLE UNE CÉRÉMONIE DE PARRAINAGE RÉPUBLICAIN…/…

AVEC LE PARRAINAGE ,EN EFFET, IL S’AGIT BIEN DE RECEVOIR EN MAIRIE CEUX QUI SONT LE PLUS SOUVENT ÉCARTÉS DES HÔTELS DE LA RÉPUBLIQUE , LES RECEVOIR , MESDAMES ET MESSIEURS LES ÉLUS, CEINTS DE VOTRE ÉCHARPE TRICOLORE ET PRÉSIDER À UN ÉCHANGE  D’ENGAGEMENTS ENTRE PARRAINS / MARRAINES ET FILLEULS, VOILA  BIEN UNE MANIÈRE DE  FORMALISER CETTE RECONNAISSANCE DE L’AUTRE, DE CELUI QUI EST DIFFÉRENT .

LUTTER CONTRE LES DISCRIMINATIONS, C’EST, EN TOUT PREMIER LIEU , RECEVOIR , ACCUEILLIR L’ÉTRANGER , LE MIGRANT, CELUI QUE PRÉCISÉMENT À L’APARDAP , NOUS APPELONS «  L’ACCUEILLI ».

CERTES CETTE CÉRÉMONIE N’A RIEN D’OFFICIEL, CERTES LA CARTE QUE VOUS ALLEZ REMETTRE AUX ACCUEILLIS , – LE PREMIER DES PAPIERS, POUR  LA PLUPART QU’ILS N’AIENT JAMAIS REÇU EN FRANCE- ,  N’A AUCUNE PORTÉE JURIDIQUE.

NOUS SOMMES DANS LE SYMBOLIQUE, MAIS ON AUSSI BESOIN DE SYMBOLES POUR DIRE CE QUE L’ON SOUHAITE VOIR ADVENIR  , POUR QUE CHANGENT LES MENTALITÉS , LES REGARDS ET LES PRATIQUES ENVERS LES MIGRANTS  , QUI NOUS DEMANDENT ASILE ET REFUGE .

UNE CÉRÉMONIE DE PARRAINAGE EST UN MOMENT SOLENNEL , MAIS C’EST AUSSI UN MOMENT FESTIF DE CORDIALITÉ, D’ÉCHANGE ET DE CHALEUR HUMAINE, CELLE LÀ MÊME QUE L’ON RETROUVE DANS LA RENCONTRE ENTRE PARRAIN ET FILLEUL , LORSQUE CELLE-CI , COMME NOUS LE SOUHAITONS, POUR LES PARRAINAGES NOUÉS AUJOURD’HUI , EST FÉCONDE.

D’OÙ LA SATISFACTION D’ÊTRE AUSSI NOMBREUX AUJOURD’HUI ET  DE PROCÉDER À PAS MOINS DE CINQUANTE CINQ  PARRAINAGES .

COMME EST AUSSI UN RÉEL RÉCONFORT POUR LES MILITANTS DE L’APARDAP ET POUR CEUX DE TOUTES LES ASSOCIATIONS , LE MOUVEMENT DE SOLIDARITÉ EN ŒUVRE DEPUIS SIX MOIS ET QU’A CATALYSÉ , LOCALEMENT LE FORUM DES ASSOCIATIONS DE SOUTIEN AUX MIGRANTS ,D’OCTOBRE DERNIER .

A GRENOBLE, MAIS AUSSI DANS LES TERRITOIRES A L’ENTOUR , EN CHARTREUSE, DANS LE VERCORS , LE GRÉSIVAUDAN, LE TRIÈVES, LE VOIRONNAIS …,

DES COLLECTIFS SE FORMENT ET S’ARTICULENT AUX ASSOCIATIONS GRENOBLOISES POUR OFFRIR AIDE,HÉBERGEMENT ET SOUTIEN AUX MIGRANTS.

CETTE DYNAMIQUE AGIT COMME UN VÉRITABLE ENCOURAGEMENT.

C’EST   VRAI QUE JE CHERCHE DES MOTIFS DE ME RÉJOUIR, CAR JAMAIS LES MIGRANTS ,EN PREMIER LIEU ,ET LES BÉNÉVOLES AVEC EUX , N’ONT RENCONTRÉ AUTANT DE DIFFICULTÉS , QUE CELLES AUXQUELLES NOUS SOMMES TOUS CONFRONTÉS AUJOURD’HUI.

LA CRISE DES MIGRANTS AGIT COMME UNE SORTE DE RÉVÉLATEUR DE TOUTES  NOS IMPUISSANCES À PRÉVENIR ET À RÉGLER  DES QUESTIONS,  OÙ IL EN VA DE LA VIE ET DE LA DIGNITÉ HUMAINE

LES GUERRES , LA MISÈRE, , LES CONFLITS ETHNIQUES, LES PERSÉCUTIONS LIÉES AU GENRE ,LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES, DÉSORMAIS, PREMIÈRE CAUSE DES MIGRATIONS FORCÉES, AUTANT DE CAUSES QUI SE CONJUGUENT POUR EXPLIQUER LES RAISONS QU’ONT LES MIGRANTS DE FUIR LEURS PAYS  , SANS RÉELLE PERSPECTIVE DE RETOUR.

L’EUROPE APPARAIT EMPÊTRÉE DANS LA CRISE DES MIGRANTS ET S’ESSOUFFLE DANS D’IMPROBABLES COMPROMIS, COMME CELUI  QUI CONSISTE À SOUS-TRAITER LA CRISE À LA TURQUIE,.

UNE SOLUTION QUE L’ OFFICE FRANÇAIS DE PROTECTION DES RÉFUGIÉS ET APATRIDES, ( OFPRA ) , QUEL PARADOXE INATTENDU, CONSIDÈRE COMME ILLÉGALE, CAR CONTRAIRE AUX CONVENTIONS INTERNATIONALES , QUI ENGAGENT NOTRE PAYS.,

QUANT À LA FRANCE, COMMENT PEUT ELLE ÉVOQUER SA TRADITION D’ACCUEIL, EN MÉGOTANT SUR LES QUOTAS DE RÉFUGIÉS QU’ELLE POURRAIT RECEVOIR, EN TRIANT ENTRE LES «  BONS » ET LES « MAUVAIS » MIGRANTS OU QUAND LE PREMIER MINISTRE  VA DIRE ,EN Allemagne, À MADAME MERKEL, QUE L’EUROPE NE PEUT ACCUEILLIR DAVANTAGE DE RÉFUGIÉS ?

QUE DIRE ENFIN , ICI À GRENOBLE , DES  SERVICES  DÉCONCENTRÉS DE L’ÉTAT ,DONT ON A  LE SENTIMENT QU’ILS ENTRETIENNENT UNE CULTURE ET UNE PRATIQUE DE REJET, DE MÉFIANCE ENVERS LES ÉTRANGERS,  QUI DEMANDENT LEUR RÉGULARISATION ?

DE SURCROÎT, CES SERVICES VONT ÊTRE TENUS D’APPLIQUER LES LOIS QUI VIENNENT D’ÊTRE PROMULGUÉES ,EN MATIÈRE DE DROIT D’ASILE ET DE DROIT DES ÉTRANGERS, DES TEXTES QUE LES ASSOCIATIONS ANALYSENT COMME COMPORTANT DE NOMBREUSES DISPOSITIONS RÉGRESSIVES.

QUE NOTRE PAYS AIT DES DIFFICULTÉS EN TERMES D’ÉCONOMIE ,D’EMPLOI, DE LOGEMENT  , QUE NOTRE PAYS RÉPONDE MAL AUX BESOINS DES PLUS DÉFAVORISÉS ET POSSÈDE  UNE DÉMOGRAPHIE, QUI , CONTRAIREMENT À L’ALLEMAGNE RENDE MOINS PRESSANT LE RECOURS À LA MAIN D’ŒUVRE ÉTRANGÈRE, CE SONT LÀ AUTANT DE RÉALITÉS, QUI PEUVENT ALIMENTER LES INTERROGATIONS DE BEAUCOUP DE NOS CONCITOYENS, EN SOUFFRANCE, MAIS PAS AU PRIX DE DÉRIVES XÉNOPHOBES OU RACISTES.

CES RÉALITÉS , IL FAUT LES AVOIR À L’ESPRIT ET CHERCHER À COMPRENDRE LES INQUIÉTUDES FACE À UNE CRISE DES MIGRATIONS COMPLEXE ET DONT TROP SOUVENT NOUS N’AVONS PAS LES SOLUTIONS.

DES SOLUTIONS QU’IL FAUT POURTANT  CHERCHER ENSEMBLE, ENTRE L’ÈTAT , LES COLLECTIVITÉS LOCALES ET LES ASSOCIATIONS. LÀ OÙ L’ACCUEIL DEVRAIT ÊTRE,  DANS UN PAYS COMME LE NOTRE ,CINQUIÈME PUISSANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE,  PENSÉ , ORGANISÉ, IL EST EN DÉFINITIVE «  BRICOLÉ  » , COÛTEUX ET POURTANT INEFFICACE.

NOUS COMPTONS SUR LES ÉLUS NATIONAUX ET LOCAUX, PEUT –ÊTRE SUR LE RÉSEAU DES VILLES SOLIDAIRES,  POUR FAIRE ÉVOLUER CETTE SITUATION.

C’EST AUSSI  POUR CETTE RAISON QUE LE COLLECTIF MIGRANT EN ISÈRE , A LANCÉ CETTE CAMPAGNE  DE SENSIBILISATION QUE NOUS AVONS APPELÉE   » GRENOBLE, LES MIGRATIONS , PARLONS EN !  » QUI CULMINERA À TRAVERS «  LES ÉTATS GÉNÉRAUX DE L’IMMIGRATION , LE 3 DÉCEMBRE PROCHAIN À LA MC2 .

L’OBJECTIF, EN  S’APPUYANT SUR LES ÉLUS, , AVEC LA VILLE DE GRENOBLE ET LA MÉTROPOLE, L’UNIVERSITÉ GRENOBLE-ALPES, LES ASSOCIATIONS, LES CITOYENS ET LES MÉDIAS, C’EST DE PORTER DANS L’ESPACE PUBLIC LE DÉBAT SUR L ‘ACCUEIL DES MIGRANTS, DE S’ADRESSER À L’INTELLIGENCE COLLECTIVE   , DE FAIRE CONFIANCE AU DÉBAT CITOYEN.

POUR TERMINER,  IL ME FAUT ÉVOQUER UNE COÏNCIDENCE DOULOUREUSE : NOTRE DERNIÈRE CÉRÉMONIE DE PARRAINAGE A  EU LIEU, À GIÈRES, LE 14 NOVEMBRE , LE LENDEMAIN DES ATTENTATS  DE PARIS, AUJOURD’HUI, AU LENDEMAIN DES ATTENTATS  DE BRUXELLES,  JE NE PEUX , MALHEUREUSEMENT , QUE RENOUVELER LA MÊME MISE EN GARDE :

FACE À L’HORREUR  , NE STIGMATISONS PAS LES MIGRANTS, REJETONS TOUT AMALGAME, REFUSONS TOUTES FORMES D’INSTRUMENTALISATION DES MIGRANTS .

 RÉPÉTONS LE : C’EST LE CONTINENT AFRICAIN QUI PORTE LE PLUS LOURD TRIBU AU TERRORISME ; LES PREMIÈRES VICTIMES DU DJIHADISME ISLAMISTE, CE SONT LES MUSULMANS.

BERNARD POUYET

CO-PRÉSIDENT DE L’APARDAP « 

11694162_1508533006122085_6914926812677110197_n

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com