Nous sommes inquiets par la teneur du débat politique à Grenoble et en France.

Share Button

Après un été politique guère réjouissant, marqué par les débats incessants et stigmatisants autour de cette affaire lamentable du burkini ( saluons la décision du Conseil d’État), la rentrée politique grenobloise est plombée fin Août, par la communication affligeante du groupe Les Républicains 38 autour d’une affiche intitulée « Wanted » diffusée à 80 000 ex, prenant pour cible 25 élus locaux de la gauche locale ( dont l’élu de GO, relooké pour l’occasion PS).

Le mouvement GO Citoyenneté condamne cette attitude nuisible qui ne peut que favoriser le repli sur soi et la haine de l’autre. Nous ne tomberons pas dans le piège de la surenchère et nous appelons les citoyens qui refusent ces pratiques à maintenir et préserver le débat des idées et des opinions.

Ci joint le communiqué envoyé à la presse.

« Nous sommes très inquiets par la communication délétère de la droite dure, tant au niveau national avec les réactions racistes de cet été, qu’au niveau local.

Cette affiche « Wanted » du parti des Républicains, en référence aux chasseurs de prime, incite à la haine, à la vengeance et à la violence et désigne 25 élus grenoblois comme cibles.

Tous les procédés pour prendre le pouvoir ne sont pas acceptables. Celui ci est indigne et bassement populiste.

L’enjeu actuel en France et à Grenoble repose sur notre capacité à vivre ensemble et non pas à nous diviser. Le Parti Républicain  avec de telles méthodes, prend une lourde responsabilité. Nous n’accepterons pas que le débat politique local soit ainsi détourné du principe de respect des personnes et des idées. »

Et l’affiche concernée :

photo-le-dl-1472244066

 

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com