Prévention renforcée


Article de Hakima Necib, publié dans  » Les Nouvelles de Grenoble  » juin 2012

La loi du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance place le maire au cœur des dispositifs d’animation et de coordination. Dans ce contexte renouvelé, les questions de prévention et de sécurité reposent sur la mobilisation de tous, Etat, Conseil Général, Métro, élus locaux. ; leur coopération est la condition de la réussite des actions menées par la ville de Grenoble.

Notre démarche consiste à agir sur l’ensemble du cadre de vie, notamment en matière d’urbanisme et d’aménagement des espaces collectifs pour favoriser le renforcement des liens sociaux du vivre ensemble. L’appropriation de l’espace public par les habitants passe par un partenariat avec les bailleurs sociaux et les copropriétés.

Notre détermination est d’apporter des réponses s’inscrivant dans un projet collectif visant à mieux répondre à la demande de sécurité des habitants, tout en veillant à y associer l’aspect social et éducatif.

• Tranquillisation des lieux publics
L’augmentation des effectifs et l’amplitude horaire de la police municipale répondent aux attentes des habitants et commerçants. Leurs présences humaines assurent la tranquillité publique, gèrent les tensions dans les parcs et jardins. La vidéosurveillance, la charte pour la qualité de la vie nocturne, la commission aménagement urbain et sécurité et l’arrêté municipal anti-alcool sur la voie publique participent également à cette tranquillisation.

• Prévention sociales et éducatives
Le programme local d’actions de prévention (PLAP) est un outil cofinancé par l’Etat et la Ville, il vise à soutenir des actions de prévention de la délinquance portés par des acteurs locaux et associatifs sur l’ensemble des quartiers de la ville. Il répond aux besoins des familles en renforçant la démarche éducative et en mettant du lien entre le temps scolaire et le temps de loisirs de l’enfant. Concrètement ces actions visent à :

développer l’accès aux droits et l’aide aux victimes : par une aide juridique (permanences gratuites d’avocats au sein de la Maison de la justice et du droit) et par ailleurs aides aux victimes d’infractions pénales par un soutien à l’association d’aides aux victimes (AIV);

soutenir les familles dans leur rôle éducatif : les maisons des habitants ont pour vocation d’être un lieux d’accueil, de rencontres, d’écoute et d’accompagnement permettant aux parents qui le souhaitent de retrouver leur confiance dans leur fonction parentale ;

– renforcer la présence humaine par la mise en place de correspondants de nuits portée par la régie de quartier et réfléchir à une extension du dispositif à d’autres quartiers ;

– amplifier les politiques de prévention des conduites addictives : durant la période estivale, le partenariat avec la mutuelle des étudiants permet des interventions en soirée afin de prévenir la consommation d’alcool des jeunes dans l’ hyper centre.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com