CM 17 décembre 2012 : Budget primitif 2013

Share Button

Intervention de Paul Bron

Ce budget 2013 constitue le dernier budget que notre majorité municipale actuelle assurera pleinement toute l’année. Il doit continuer à être un budget sérieux, sobre et solidaire.- Le sérieux du budget c’est de maintenir un fort niveau d’investissement qui doit nous permettre de continuer à modifier et améliorer le paysage de la ville mais c’est aussi d’assurer une qualité de service aux Grenoblois par le maintien du service public municipal et de son périmètre d’intervention, Aussi, l’effort demeure-t-il soutenu dans les secteurs de la voirie et des espaces verts avec une mention particulière pour la propreté, tout en maitrisant la masse salariale dont l’évolution est fixée à +1 %.

– La sobriété du budget , c’est de faire des économies dans le fonctionnement de la ville sans perdre de son efficacité. Des efforts d’économie seront faits sur l’ensemble des activités municipales, sur les assurances, les contrats de maintenance, de sécurité, de gardiennage et la plupart des demandes nouvelles seront à financer par redéploiements.

– La solidarité du budget, c’est le maintien des services sociaux à la population par l’augmentation, à nouveau, de l’aide au CCAS, c’est la poursuite des politiques de solidarité dans le logement, ( je pense à la volonté affichée par la ville, pour toutes les constructions publiques et privées, d’un fort % de logement social en fonction des quartiers concernés), dans l’insertion, la santé, l’éducation, la médiation culturelle et l’action artistique, l’aide aux clubs sportifs de proximité.

La solidarité du budget c’est aussi le maintien voire même l’augmentation dans certains cas, des subventions aux associations notamment dans le secteur socio culturelles, les actions jeunesse, la prévention de la délinquance.
En matière sociale, la Ville devra d’ailleurs certainement encore faire face à des demandes de soutien en forte croissance du réseau associatif grenoblois, par le fait du désengagement de certaines collectivités.

Il faut affirmer aussi une politique dans le domaine des tarifs encore plus justes en faveur des plus démunis mais pas que . Il est nécessaire de rééquilibrer les tarifs  » au juste prix « , de les rendre plus lisible et pourquoi pas à terme, ne pas concevoir une carte unique de paiement des activités de la ville.
L’orientation prise par la  » plateforme de services aux familles  » devra être amplifiée.
De même sur les tarifs publics, nous devons demander aux satellites de faire le maximum pour faire fonctionner les services publics au tarif le plus juste. Je pense spécifiquement au tarif du chauffage urbain.

Nous attirons une fois encore, l’attention sur le montant élevé de la taxe d’habitation et de la taxe foncière et sur la nécessité d’une réforme de la fiscalité locale.
La moitié de la population de Grenoble a moins de vingt neuf ans, cela marque son dynamisme. Sa population en âge scolaire ne cesse de croître. Ainsi, plus de 12 000 élèves sont inscrits dans les écoles maternelles et élémentaires de la Ville à cette rentrée 2012, soit 3 % de plus que l’année dernière . La réorganisation de la Direction éducation jeunesse en 2012, permet d’améliorer la relation de proximité aux parents et aux conseils d’école.
2013 sera l’année de la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires, réforme qui aura un impact sur les temps périscolaires et sur l’organisation de la journée de l’enfant à l’école. La ville devra en profiter pour faire un saut qualitatif dans ses activités périscolaires et pendant la pause méridienne.
Renouvelant son soutien aux associations socioculturelles conventionnées, la Ville comptera également sur elles, pour cette évolution majeure des temps de l’enfant.

Enfin, ce budget doit nous assurer une transition vers une plus grande part donnée à l’intercommunalité. Nous ne pourrons pas échapper à une discussion visant à recomposer les rapports entre la Métro et les communes de l’agglomération en terme de compétences, de ressources, de charges et de lisibilité pour le contribuable.

Dans un avenir très proche nous devrons intégrer la questions des 3 polarités urbaines de l’agglomération et une évolution des structures et des compétences intercommunales avec l’achèvement de la décentralisation.

Tags:
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com