CM février 2013 : Soutien à l’autopartage et à l’expérimentation de véhicules électriques en libre service

Intervention d’Aline BLANC-TAILLEUR

La ville de Grenoble et la Métro décident, ensemble, de soutenir le développement de Citélib sous la forme de 18000 euros, soit 24 parts sociales pour chaque collectivité au capital de la SCIC Autopartage. Ce service d’autopartage, lancé en mai 2005, répond aux objectifs de rationalisation de l’usage de la voiture individuelle et de réduction de la consommation d’espace public par l’automobile qu’ils s’étaient fixés.

Il s’intègre totalement dans notre objectif de Facteur 4 ainsi que dans ceux du Plan Climat Local.
On peut dire également que cet opérateur est devenu un opérateur majeur des mobilités alternatives dans la région Rhône-Alpes puisqu’il s’est installé à Saint-Etienne, Annecy et Chambéry et qu’il a aujourd’hui trouvé un équilibre économique avec la gestion d’un parc de véhicules thermiques de plus de 70 véhicules.

Nous approuvons l’expérimentation qui nous ait proposée avec le groupe Toyota et EDF pour un service d’autopartage de petits véhicules électriques en boucle ouverte sur le territoire du cœur de l’agglomération qui est le plus encombré par l’automobile.

Nous l’approuvons également parce que cette offre s’inscrit dans la complémentarité de l’offre de transports en commun du SM
TC ou des services de mobilité déjà proposés par Citélib ou Métrovélo sur l’agglomération et nous souhaitons pouvoir disposer d’éléments de suivi très fins de cette expérimentation qui se fera sur 3 ans, de fin 2014 à 2017.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com