CM du 17 juin 2013 : Débat sur le projet d’aménagement urbain de l’Esplanade – Intervention de Paul Bron pour le groupe GO Citoyenneté

Share Button
Conformément à la charte de la démocratie locale et à son article 14, il était évidemment nécessaire de prendre en compte une pétition signée par plus de 8000 grenoblois et d’organiser à la fois une réunion publique et une séance du conseil municipal extraordinaire sur le sujet de l’Esplanade. Cela veut dire que la démocratie locale fonctionne.
Cette pétition ayant été déposée au mois de février, nous aurions souhaité par contre, plus de réactivité de la part de la mairie .Il semble que tout le monde s’accorde sur la nécessité de rénover cette entrée nord-est de Grenoble : la requalification du quartier, la transformation de l’autoroute en parc urbain le long de l’Isère, la rénovation du bâti dégradé, le renforcement de la protection du patrimoine historique…

La contestation
Elle porte essentiellement sur 3 aspects : revoir le cahier des charges et notamment le nombre de logements à construire afin de consolider le lien entre l’ancien et le nouveau quartier de l’esplanade / conserver la vocation du quartier à accueillir de grands événements festifs/ et la forme de la concertation. Nous reviendrons sur ces différents points.
Enfin le collectif « vivre à Grenoble » interpelle la mairie sur la politique d’urbanisation de la ville de manière plus générale et spécifiquement sur ce que l’on appelle la densification.

Le projet urbain de l’esplanade
Il est inscrit depuis 5 ans dans les grands projets d’aménagement de la ville. Mais si les grandes lignes architecturales sont tracées, tout n’est pas encore figé dans le marbre.
– Le projet prévoyait la construction de 1200 logements. Pour un quartier accueillant aujourd’hui environ 380 logements. Nous pensons que le projet pourrait très bien se situer autour de 1000 logements maximum sans remettre en cause son équilibre global.
– L’architecte est revenu récemment sur l’implantation de la tour comme un signal fort marquant son environnement montagneux, en signalant que cela restait un élément marginal.
– le montage financier de la réalisation du pont sur l’Isère, nécessaire à l’arrêt de l’A480 et la déviation de la circulation, n’est pas encore finalisé notamment avec le CG. Il conditionne pourtant tout l’avenir du projet.
– L’insertion des équipements publics de proximité, dans les projets de ZAC, est un élément essentiel de la qualité de vie dans un quartier.
Un tènement est réservé au nord de l’Esplanade pour la construction d’une école. De l’autre côté de l’Isère, la reconstruction de la nouvelle école Jean Macé de 15 à 17 classes à l’horizon 2018, devrait permettre, dans un premier temps, d’accueillir les premiers habitants de l’esplanade.
Le collège Chartreuse à St Martin le Vinoux dispose de places d’accueil.
Enfin l’évolution du boulodrome vers un équipement sportif multi activité est envisagé.

Permettez moi de profiter de l’occasion de cette intervention sur les équipements scolaires sur l’Esplanade, pour préciser que, prenant en considération la situation très tendue de l’évolution des effectifs scolaires sur le secteur 1, le Maire m’a demandé d’envisager la construction prochaine d’une école supplémentaire, autour de l’axe Bérriat – Ampère.

L’emplacement de la foire
Cette question reste une réelle difficulté. Nous regrettons que ce sujet n’ai pas constitué une forme de préalable à l’évolution du projet de l’esplanade.
Le maire de Grenoble a sollicité ses collègues de l’agglomération afin que l’accueil de cet événement relève d’un partenariat et d’une décision partagée au niveau de la communauté d’agglomération. Mais nous connaissons déjà les réticences et les oppositions de certains maires. Si la proposition du parc Paul Mistral mérite encore d’être affinée tant au niveau de l’espace dédié, que du bruit des manèges et de l’espace de stationnement, elle ne nous paraît pas adapté à l’accueil de gros manèges.
Nous n’y sommes pas favorables et nous réaffirmons la priorité de l’installation de la foire sur l’enceinte d’Alpexpo côté Summum, dans un cohérence avec le cadre la réflexion sur la polarité Sud.

La concertation
Sa forme et sa durée ont été critiquées par le collectif d’associations. Nous ne pensons pas que la concertation sur l’Esplanade ait été une concertation  » bidon  » comme certains l’affirment. Elle a suivi un processus qui a permis de reconsidérer certains aspects du projet. Par contre son caractère trop haché dans le temps, avec notamment une halte dans la concertation en 2012 a pu laisser une impression d’inachevé. Et il aurait fallu sans doute, engager une concertation plus large, étant donné la spécificité de ce projet qui constitue, plus que d’autres, un projet au niveau de toute la ville.

La concertation restera toujours un point de litige, car le temps des projets urbains n’est pas le temps des habitants ni celui des élus d’ailleurs, conditionnés à un exercice limité à 6 années .

Notre groupe GO Citoyenneté reste très attaché au processus de dialogue mis en place.

Nous proposons qu’il s’inscrive dans une démarche renouvelée :

– en premier lieu la mise en œuvre d’un projet urbain doit faire partie du projet municipal soumis aux électeurs.
– ensuite, il doit ensuite pouvoir être suivi par un comité d’habitants qui s’inscrit dans la durée du projet, avec le CCS et des associations de quartiers ainsi qu’avec le choix d’un panel de citoyens.
– plusieurs scénarios doivent pouvoir être soumis à l’avis des habitants. La traçabilité des propositions et contre propositions, des demandes et des retours d’informations, doit pouvoir se faire de façon très lisible en renforçant l’accessibilité des outils et des relais d’information.
– l’orsqu’une opposition au projet se structure, soyons capable de proposer des instances de débat, afin de se confronter ensemble à la réalité du projet plutôt qu’à des oppositions de principe et cela, bien avant que l’article 14 de la charte de la démocratie locale ne s’applique.

Reste le problème de la capitalisation des expériences de concertation. Le PLU en cours de réalisation, doit permettre de donner une cohérence aux perspectives d’urbanisation de Grenoble et de son agglomération.

En conclusion, le projet de réaménagement de l’Esplanade n’est pas entièrement finalisé.
Il reste encore des éléments à préciser et à redéfinir et nous devons tenir compte des réserves exprimées.
Le nombre de logements peut être revu à la baisse, la présence des équipements publics de proximité nécessite d’être renforcée, la foire doit pouvoir trouver son point de chute dans une logique d’agglomération et tirons les conséquences des réactions des habitants pour consolider nos instances de concertation des projets de ZAC, non seulement pour le projet de l’Esplanade mais aussi pour tous les projets à venir.


Powerpoint de présentation du projet d’aménagement urbain de l’Esplanade

 


Documents joints pour le débat

En présence du Conseil Consultatif de Secteur II, du Collectif « Vivre à Grenoble ».

– Délibération 011-A018 CM DU 31-01-2005 « Prise en considération de la mise à l’étude d’un projet
de renouvellement urbain du site de l’Esplanade, et délimitation des terrains concernés ».

– Délibération 006-A010 CM DU 20-10-2008 « Institution du droit de préemption urbain renforcé sur
le périmètre de l’Esplanade ».

– Délibération 006-A044 CM DU 17-11-2008 « Projet de renouvellement urbain du quartier de
l’Esplanade. Définition des objectifs et des modalités de la concertation préalable ».

– Délibération 022-A015 CM DU 22-02-2010 « Esplanade : lancement d’une révision simplifiée du
Plan Local d’Urbanisme. Définition des objectifs et des modalités de la concertation. Débat sur le
projet d’aménagement et de développement durable (PADD) ».

– Délibération 029-A010 CM DU 29-03-2010 « Esplanade : lancement d’une étude de cadrage de
l’habitat existant. Demande de participations financières. »

– Délibération 031-A010 CM DU 17-05-2010 « Droit de préemption urbain renforcé. Elargissement du
périmètre Esplanade et institution d’un nouveau périmètre sur Libération. »

– Délibération 001-A007 CM DU 23-01-2012 « Esplanade- Projet de renouvellement urbain : Bilan de
la concertation sur le projet de renouvellement urbain au titre de l’article L 300-2 du Code de
l’urbanisme et Bilan de la concertation sur la révision simplifiée du PLU. »

– Délibération 002-A008 CM DU 23-01-2012 « Esplanade- Projet de renouvellement urbain :
Approbation du dossier de création de la zone d’aménagement concertée (ZAC Esplanade). »

– Délibération 026-A018 CM DU 25-06-2012 « Plan Local d’Urbanisme : Approbation de la révision
simplifiée sur le secteur de l’Esplanade. »

– Projection d’un Powerpoint de présentation sur le projet d’aménagement urbain de l’Esplanade
(document transmis ultérieurement aux élu(e)s.)

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com