CM 08 juillet 2013 – Organisation de la réforme des rythmes scolaires – Intervention de Hakima Necib

Share Button
Notre groupe se félicite des mesures prisent pour accompagner le temps péri scolaire.
En effet, nous avions déjà lors de la campagne des élections municipales de 2008 souligné l’importance de l’environnement éducatif pour les enfants. Nous citions dans le chapitre 3 de notre projet municipal à l’époque :• d’une part  » nous voulons que Grenoble soit une ville « éducatrice », qui place l’éducation au cœur de ses compétences. Pour cela, la ville doit susciter une coopération inscrite dans la durée entre les familles, l’école, les associations et les équipements culturels et socioculturels. Le Projet Educatif Grenoblois (PEG) exprimera cette démarche. « • D’autre part nous avions proposé la mesure  » 50 000 étudiants = 50 000 tuteurs  » : nous souhaitions mobiliser les étudiants grenoblois dans l’accompagnement éducatif et citoyen des enfants, des adolescents en difficulté. Cet engagement contractuel étudiant/Ville fera l’objet d’une validation des acquis dans le cursus universitaire. Actuellement une négociation est en cours avec les universités et l’IUFM.

Les engagements de ce soir contribuent à la réussite éducative des enfants.

Cette avancée est une révolution pour la communauté éducative.

En effet celle-ci permet de renforcer, d’enrichir et de pérenniser les liens entre tous les partenaires qui concourent à construire pour l’enfant un véritable parcours éducatif.

Ce dispositif soulève encore des interrogations notamment pour sa mise en œuvre. Des désaccords ont pu s’exprimer. Une large consultation a eu lieu avec les parents des conseils d’école, conseil consultatif de secteur, réunions d’informations, lettres envoyées aux parents d’élèves, rencontres avec les animateurs socio culturel et les personnels de la ville.

Cette réforme n’est pas  » bricolée » comme on pu l’exprimer certains qui craignent un manque d’animateurs qualifiés, qui dénonce le manque de temps, la précipitation dans laquelle la ville s’engage pour la rentrée scolaire de septembre.

Grenoble s’est inscrit dans une démarche innovante en s’engageant à appliquer la réforme des rythmes scolaires dès la rentrée 2013. Attachée à la réussite des élèves, la réforme s’achemine vers une réduction du temps scolaire : c’est un chantier volontariste et en mouvement.

La ville a bel et bien mis les moyens pour assumer cette réforme et fournit un effort unique, qui ne se reproduira certainement pas d’ici de nombreuses années,
– en embauchant d’ici 3 ans autant d’ATSEM que de classes (40 postes supplémentaires)
– en recrutant 36 animateurs référents
– en consacrant plus de 2 Md’€ à la qualité du temps péri scolaire.

La ville réunit toutes les conditions pour réussir la semaine à 4 jours et demi et le projet éducatif territorial. La ville est garante de sa qualité en s’engageant à recruter le personnel nécessaire qualifié et de le titulariser pour organiser les activités et encadrer les élèves. Un comité de pilotage ou un comité de suivi sera l’instance qui permettra aux familles, enseignants et acteurs de suivre le processus de la réforme

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com