head

Share Button

Le mouvement local n’a plus qu’un élu (dans la minorité) au conseil municipal

La défaite passée, GO Citoyenneté veut faire ses GAM
Des choses à dire ? Plein ! Parce qu’hier (et les élections) ceci, parce que demain (et la métropole) cela…Mais commençons par hier, par la victoire de l’écolo Éric Piolle, par la défaite du socialiste Jérôme Safar… Vote sanction ? Usure ? « Tout cela », répond l’ancien adjoint Paul Bron, du mouvement Go Citoyenneté. « Piolle a su incarner le besoin de changement, par son intelligence stratégique et son profil personnel, il a fédéré les colères », même si, derrière lui, il y a un « regroupement de partenaires » que l’élu qualifie de « hétéroclite et improbable ». Bon.

 

On lui parle de la liste conduite par Safar, sur laquelle Go figurait. « Tout était joué dès le premier tour », analyse Bron, qui ne cache pas avoir été le plus ardent défenseur de la fusion des gauches entre les deux tours, « pour montrer que nous avions compris le message des électeurs. Mais nous étions très minoritaires ». Dit autrement, « il n’y a pas eu d’intelligence politique suffisante à ce moment-là ».

L’enjeu métropolitain

Bron est donc aujourd’hui le seul élu Go à Grenoble. Dans la minorité ou plutôt, « dans une position de vigilance positive ». Pour l’instant ? « Nous n’excluons rien. Nous allons prendre le temps ». Les bons points et/ou critiques attendront, même si l’élu déplore, entre autres symboles, que l’adjointe à la Jeunesse le soit aussi à la Tranquillité publique, « comme si l’un avait forcément rapport avec l’autre ».« Des citoyens aux responsabilités ? C’est bien, on verra comment ils feront face aux difficultés », poursuit-il. Et maintenant que le mouvement Go, lui, est repassé “de l’autre côté”, il compte bien revenir à ses fondamentaux. La présidente Sylvie Barnezet complète : « Quand on est au pouvoir, on s’écarte peut-être un peu du quotidien. Maintenant, nous allons aller chercher l’expression des citoyens, reconstruire des moments, des champs de la démocratie participative ». À Grenoble, mais pas que… « La nouvelle majorité ne porte pas la métropole. C’est un tort, car les enjeux sont sur l’agglo. Nous allons donc développer un espace citoyen qui n’existe pas, recréer le lien. C’est un beau défi ».Aux Groupes d’action municipale de Dubedout, Go Citoyenneté veut ainsi faire ses propres GAM. Vous l’aviez compris, avec un “M” pour “métropolitaine”.
Par Stéphane ECHINARD | Publié le 11/04/2014

Categorie: Actualités de GO

Les commentaires sont fermés.

  • Archives

  • GO CITOYENNETE

    6 rue Berthe de Boissieux, Boite aux lettres n° 109, 38000 GRENOBLE
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com