Lycée Mounier : communiqué de presse

GO Citoyenneté appelle la Région à renouer le dialogue

« Le Lycée Mounier doit continuer à vivre.
Pour cela 2 Objectifs sont essentiels : sa reconstruction et la préservation de son unité pédagogique.
La Région a évolué depuis l’annonce de la fermeture définitive du lycée au mois de septembre, puisqu’elle accepte maintenant sa reconstruction sur site.

 

Par contre le projet présenté le 18 novembre, d’une reconstruction en 6 ans en démantelant l’équipe des enseignants est inacceptable en l’état.
En effet cette hypothèse supprime progressivement en 3 ans la classe de seconde, à partir de la prochaine rentrée, puis la 1ere et la terminale les années suivantes. Sans élèves et sans professeurs, le Lycée Mounier sera donc vidé de tout son sens, de toute sa dynamique, le projet pédagogique des enseignants condamné, le projet Charpak reporté en 2016, nous ne pouvons pas l’accepter.
La ville de Grenoble soutien la pérennité de l’unité de Mounier, elle a fait le bon choix.
La ville propose une nouvelle hypothèse, la reconstruction du Lycée sur le quartier Flaubert, proche de Mounier et la mise en débat de la carte scolaire sur les collèges et les lycées. Cette solution digne d’intérêt, doit s’accompagner par contre du maintien des élèves sur site pendant les travaux.
Nous n’abandonnons pas, non plus, le projet de reconstruction sur site sans redéploiement, en recherchant une solution de soutien auprès des établissements de proximité qui pourraient accueillir les classes de seconde par exemple.
Nous pensons qu’il reste encore quelques pistes pour éviter le démantèlement du lycée Mounier. Nous croyons encore en la volonté de la Région de sortir de ce conflit par le haut. Renouons le dialogue.

Paul Bron
pour le groupe GO citoyenneté

Collectif Mounier : http://www.lycee-mounier.fr/

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com