Création de 1000 postes d’enseignants : situation à Grenoble


Le ministère de l’Education Nationale a communiqué la répartition des 1000 postes d’enseignants créés pour la rentrée 2012. C’est la première vraie mesure Peilhon après quelques informations trop parcellaires sur la réforme des rythmes scolaires.C’est un symbole fort que de miser sur l’augmentation des moyens de l’école primaire .Les critères de répartition ont portés sur le niveau d’encadrement des enseignants de chaque académie, les difficultés scolaires et sociales et la ruralité.
La scolarisation des enfants de 2 à 3 ans dans les quartiers prioritaires et les classes passerelles feraient partie des priorités.L’objectif du gouvernement serait de revenir à 30% de scolarisation des enfants de 2 ans, contre 13% actuellement.

L’académie de Grenoble récupère 65 postes à répartir essentiellement dans les quartiers ANRU de la Savoie et de l’Isère.

A Grenoble, il nous semble important de rattraper les deux retraits d’emploi sur la classe Passerelle située à l’école Léon Jouhaux et la classe de toute petite section de l’école Jean Racine. Sinon nous constatons que toutes les mesures d’ouverture prévues au mois de février semblent être justifiées et que d’autres se profilent. La tension est forte et générale sur la Ville (hausse des effectifs régulière depuis 5 ans, nombre moyen élevé d’enfants par classe…)

Paul Bron

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com