74,4 millions d’euros pour la Villeneuve

Share Button

 

74,4 millions d'euros pour la Villeneuve

La signature de la convention ANRU ouvre la voie au grand projet de rénovation urbaine

Voilà plusieurs années que Jean-Philippe Motte, actuel conseiller municipal délégué à la Politique de la ville, œuvre pour que ce projet aboutisse. Il répond à nos questions.

Depuis combien de temps travaillez-vous sur le dossier de rénovation urbaine de la Villeneuve ?

« Nous avons commencé à monter le dossier pour l’Anru en 2004 et au fil des années, il s’est particulièrement étoffé. Mais pour être complet, il faut préciser que ce dossier Anru fait partie d’un tout, d’une politique globale : la rénovation urbaine est associée aux dimensions sociale, économique et éducative. Par exemple, l’implantation de la zone franche est également un atout pour redynamiser le secteur, puisqu’elle favorise les créations d’emploi ».

Quels sont les buts de cette rénovation ?

« Mieux insérer la Villeneuve dans la ville, la rendre plus visible, plus ouverte… Valoriser les équipements publics déjà existants. Redonner une qualité de vie à l’habitat. Et retrouver un équilibre social au sein du quartier, en faisant notamment passer la part du locatif à l’Arlequin des 74 % actuels à 50 % ».

Des démolitions de logements sont-elles envisagées ? Si oui, combien ?

« Le projet de rénovation de la Galerie de l’Arlequin n’exclut pas des démolitions partielles. Au total, on se donne la possibilité de démolir 85 logements dans les cinq années à venir. Mais rien n’est décidé. Il faut d’abord attendre les résultats des études approfondies qui vont prochainement commencer. Il y aura également une phase de concertation avec la population. Il est normal que ces éventuelles démolitions suscitent des inquiétudes, notamment sur le relogement des familles, mais nous tiendrons nos engagements comme nous les avons toujours tenus ».

Quand pourra-t-on découvrir le nouveau visage de La Villeneuve ?

« Rendez-vous dans 15 ans, quand tout aura été accompli ! Auparavant, je pense que dans 5 ou 6 ans, la première étape de rénovation sera déjà bien visible, notamment au niveau des installations publiques ».

La Villeneuve deviendra-t-elle alors le quartier « in » de l’agglo ?

« Au sens propre, la Villeneuve est déjà un quartier « in » puisqu’elle est située au centre de notre agglomération. Et maintenant on travaille pour qu’elle le soit au sens figuré, pour qu’elle devienne une figure de proue de la ville ».

Propos recueillis par Ev. M.
Dauphiné LIBERE du 04 juillet 2008

Pour en savoir plus sur l’ A.N.R.U. :

http://www.anru.fr/

Créée par la loi Borloo de 2003, l’Agence nationale de la rénovation urbaine (ANRU) est chargée d’encadrer la réhabilitation des grands ensembles d’habitats.
Elle met en oeuvre le Programme National de Rénovation Urbaine (PNRU) qui prévoit la transformation des quartiers fragiles ou présentant les mêmes difficultés socio-économiques. L’Agence apporte son soutien financier aux collectivités locales, aux établissements publics et aux organismes qui conduisent des opérations de rénovation urbaine.
À l’horizon 2013, 530 quartiers répartis dans la France entière seront rénovés améliorant le cadre de vie de près de 4 millions d’habitants.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com